racine-sy-347x249_c

L’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) a entrepris des réformes qui, à terme, vont permettre à ses usagers d’être en mesure de percevoir leurs pensions dans toutes les banques du pays. À cet effet, la confection prochaine de cartes de paiement biométriques pour les retraités est annoncée par Mamadou Racine Sy, le Président du Conseil d’administration (Pca) de l’Ipres, ce mercredi 10 octobre 2018, au deuxième jour de la première étape de sa tournée nationale.

‘’En dehors de la pension minimale et de la revalorisation des pensions de retraite à hauteur de 5% avec effet rétroactif au 1er janvier 2018, nous allons bientôt mettre en place ce qu’on appelle les cartes de paiement biométriques. Ce qui sera une avancée significative pour les retraités au Sénégal qui pourront avec leurs cartes récupérer leurs pensions dans tous les guichets de banque du Sénégal’’, a annoncé Mamadou Racine Sy, ce mardi, à Kaolack. Une décision qu’il a assimilée à ‘’une innovation majeure’’, pour s’en féliciter.

Face aux retraités venus de Kaolack, de Kaffrine et de Fatick, Mamadou Racine Sy est revenu sur les origines de cette mesure qui va relever toutes les pensions de retraite inférieures à 35 000 f Cfa.

‘’La Pension minimale est une première au Sénégal. C’est une décision qui a été prise suite à la volonté clairement exprimée par le président de la République en avril 2017 de voir cette innovation dans le système de retraite au Sénégal’’. M. Sy et ses collaborateurs ont aussi rendu ‘’hommage au président Macky Sall pour cette décision de haute portée sociale dont s’est approprié le conseil d’administration de l’Ipres pour la mise en œuvre. Cette mesure sera effective à partir du 15 octobre avec un effet rétroactif au 1er janvier 2018’’. D’où cette tournée ‘’pour expliquer à nos braves retraités qui ont consacré toute leur vie à notre pays, le sens de cette mesure et sa haute portée sociale’’.

Il a saisi cette occasion pour rassurer les usagers de l’Ipres des régions de Kaolack, Kaffrine et Fatick réunis devant les locaux de ladite institution à Kaolack qui lui avaient listé un certain nombre de doléances. Il s’agit entre autres du relèvement du plateau technique médical et d’un espace moderne spacieux.

‘’Vous pouvez considérer que ces doléances ont été satisfaites parce qu’effectivement, ce sera étudié. Et inch’Allah, nous allons certainement renforcer le plateau technique au niveau de la région de Kaolack. Et mieux, nous allons agréer dans les autres départements, des médecins et des pharmacies de manière à ce que l’Ipres se rapproche toujours un peu plus de ses usagers. D’ailleurs, renseigne-t-il, la structure dont il est le Pca ‘’se porte bien’’. Mais, il a aussi relevé la nécessité pour tous les acteurs de faire en sorte ‘’que les règles prudentielles de gestion soient respectées’’.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion