9699ff7_CCS648_VENEZUELA-POLITICS-_0730_11

Les Vénézuéliens étaient appelés à voter, dimanche, pour élire une nouvelle Assemblée voulue par le président Nicolas Maduro. Un candidat a également été tué samedi soir.La tension régnait dimanche 30 juillet au Venezuela où les électeurs sont appelés à voter pour une Assemblée constituante que le président Nicolas Maduro veut doter d’un « super-pouvoir », mais que l’opposition rejette.

Trois hommes de 28, 39 et 43 ans ont été tués par balles dimanche lors de manifestations contre cette élection dans les Etats de Mérida (ouest) et Barquisimeto (ouest), a annoncé le parquet.

Dimanche à l’aube, quelques heures avant le début du vote, un dirigeant de l’opposition vénézuélienne avait lui aussi été tué lors d’une manifestation. Ricardo Campos, 30 ans, a été tué par balle à Cumana, dans l’Etat de Sucre (nord-est), selon le député de l’opposition Henry Ramos Allup, ancien président du Parlement. Les circonstances de sa mort n’ont pas été précisées par le ministère public.

Par ailleurs, au moins quatre membres des forces de l’ordre ont été blessés dimanche par un engin explosif lors d’un affrontement avec des manifestants de l’opposition à Caracas, a constaté l’Agence France-Presse (AFP). L’un d’eux avait la jambe en flammes, alors que deux motos brûlaient à terre.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion