anps_mamadoukoume

Le président sortant de l’Association nationale de la presse sportive (ANPS), Mamadou Koumé a invité, samedi les journalistes sportifs sénégalais à affirmer « davantage » leur professionnalisme pour se faire respecter du public et du mouvement sportif.
« Nous avons tant de défis à relever. Il faut beaucoup de travail et de présence. Le chemin est encore escarpé. Le premier des défis est de s’affirmer davantage auprès du public et du mouvement sportif », a-t-il dit à l’ouverture de l’Assemblée générale de l’ANPS.
Les journalistes sportifs qui ont la liberté « d’informer, de commenter et de critiquer » doivent être « exigeants » avec eux-mêmes aux plans de la « compétence et de l’éthique », deux viatiques du métier de journalisme, a dit M. Koumé, ancien Directeur général de l’Agence de presse sénégalaise (APS).
Le président sortant de l’ANPS a salué le « dynamisme » de la presse sportive sénégalaise, soulignant que son association est « utile » à la corporation, parce que tirant sa raison d’être des préoccupations et des soucis des journalistes dans le cadre de leur travail ».
« Il faut que nous lui donnions davantage les moyens de répondre à sa vocation. Il faut que la volonté d’être ensemble et l’union soient encore plus fortes », a-t-il plaidé.
Le journaliste et formateur du Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) a rendu hommage aux pionniers qui ont contribué à faire de la presse sportive ce qu’elle est aujourd’hui.
Il a fait remarquer que l’Association nationale de la presse sportive a besoin de « renouvellement » et de « rafraîchissement ».
« Il faut ouvrir un nouveau cycle tout en conservant les acquis. Cette équipe finit son mandat avec le sentiment du devoir accompli », a conclu Mamadou Koumé






Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion