revue de presse

La réaction du ministre du Budget Birima Mangara concernant les tensions de trésorerie auxquelles le Sénégal se trouverait confronté, est un des sujets en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne. « Notre trésorerie se porte bien », a assuré le ministre délégué chargé du Budget, dont les déclarations sont reprises par le quotidien Le Soleil à sa Une, lequel de rappeler que ces derniers jours, « le débat sur la situation financière et une tension de trésorerie qui existerait dans notre pays occupe les devants de l’actualité ».

« Birima Lamine Loum » et assure que les caisses de l’Etat « sont loin d’être vides », affiche le journal Le Quotidien. « Les propos de l’ancien Premier ministre, Mamadou Lamine Loum, sur les tensions de trésorerie de l’Etat relèvent de +conclusions hâtives+ », ajoute le journal, citant M. Mangara. « Birima Mangara corrige Loum », indique L’As, pendant que le quotidien Enquête pointe les « assurances » du ministre du Budget. Aux yeux de Walfquotidien par contre, « Birima Mangara avoue et dédramatise ».

« Prompt à répondre à toute critique sur sa gouvernance, le gouvernement y est allé cette fois-ci par le dos de la cuillère. Loin du caillassage habituel, dont sont victimes Wade et Idy à la moindre critique, la dernière sortie de l’ancien Premier ministre Mamadou Lamine Loum est une pilule difficile à avaler », écrit Walfquotidien. Il ajoute : « Vrai sachant, cet ancien ministre du Budget très respecté par le FMI et la Banque mondiale, a fait perdre son latin à Birima Mangara.

Lequel, à travers des explications courtoises, n’a fait que confirmer les sombres diagnostics de l’ex-PM ». « Depuis plusieurs mois déjà, la bonne tenue des finances publiques est vivement contestée par certains hommes politiques et autres économistes. Ce que jusqu’ici, les tenants du pouvoir rejettent en bloc », souligne pour sa part Sud Quotidien. Un autre sujet en exergue concerne la politique et ce que le quotidien Enquête assimile à une « guerre d’influence » autour du khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. « Malgré sa forte diversité, Touba a toujours su préserver son unité, quelles que soient les circonstances.

A en croire des confidences proches de l’establishment mouride, cette unité est sérieusement menacée par des lobbies politiciens tapis dans l’ombre », écrit le journal. Le branle-bas autour du feuilleton +Idrissa Seck cache mal une bataille politique à Touba », où l’ancien Premier ministre, leader du parti Rewmi, a été reçu par le khalife général des mourides, selon plusieurs journaux. « Idy +khalife+ à Touba », confirme Vox Populi, selon qui l’ancien maire de Thiès « gagne en sympathie dans la ville sainte et s’offre un bain de foule ».

« Idrissa Seck reçu avec les honneurs à Touba » (Le Témoin quotidien), où il a eu une « longue entrevue avec le khalife » (L’As). Walfadjri relativise en écrivant que l’ancien Premier ministre « normalise ses relations avec Touba ». « Sa visite pas si ordinaire à Touba intervient dans un contexte bien particulier », relatif à ses déclarations sur La Mecque et le conflit israélo-palestinien, jugées offensantes par certains musulmans.

« Après ses propos polémiques, le président du conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck, s’est rendu à Touba où il a multiplié les rencontres à huis-clos, avec le khalife général des mourides et son marabout, Serigne Moussa Nawel. Il est reparti de Touba sans mot dire sur ses tête-à-tête », rapporte L’Observateur. Le même journal ouvre sur le Mondial 2018 une petite fenêtre, destinée à grandir de plus en plus, à mesure que s’approchera le coup d’envoi de cette compétition (14 juin-15 juin) qui devrait tenir en haleine les quotidiens dans quelques jours. En attendant, L’Observateur donne la parole au jeune international sénégalais Ismaïla Sarr, qui conte au journal « sa part de lion ». « Je crois vraiment en nos chances de réaliser un grand tournoi », confie-t-il, ajoutant : « Une demi-finale ou une finale, pourquoi pas ? »

BK/PON







Classés dans :

Cet article a été écrit par Ajonews

Réactions

Donnez votre opinion