Retour sur les dessous d’une disculpation


cheikh-Tidiane-Gadio-1-696x522

Gadio totalement blanchi par la justice américaine a été l’objet d’un communiqué largement diffusé par la presse nationale et internationale. Mais, à en croire le journal Libération, il y a bien anguille sous roche derrière cet acte posé par la justice du pays de l’oncle Sam pour le grand bénéfice de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio.

Pour Libération, la vérité est que l’ancien patron de la diplomatie sénégalaise a passé un accord avec les procureurs, selon le système américain. « Il a acheté l’abandon de ses charges en donnant son complice présumé, Patrick Ho, qui se trouve être un gros poisson », souligne le journal. Et d’ajouter : « l’une des conditions de l’accord signé avec la justice américaine était que Gadio fournisse – en guise de bonne foi et en attendant le procès – des informations concernant l’implication de Ho dans le système de corruption mis en place par l’entreprise chinoise CEFC dont il est l’intermédiaire ».







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion