pfet

Le programme de formation d’épidémiologie de terrain (FETP) a accordé une formation de 3 mois destinés aux agents de santé publique, à savoir les médecins, les responsables de la surveillance, les responsables de l’environnement, etc, travaillant dans la collecte de données de surveillance, le suivi, l’analyse et la riposte.

Le dépistage efficace, l’enquête et la prévention des maladies exigent une main d’œuvre en santé publique bien formée dans les principes et la participation de l’épidémiologie de terrain.

C’est dans ce sillage qu’œuvre le Centre pour le Contrôle et la Prévention des Maladies des Etats-Unis (CDC en anglais) qui, depuis 1980, travaille avec les ministères  de la santé à travers le monde afin d’établir et soutenir des FETP dont a bénéficié ces agents de santés, à travers cette formation sur le dépistage et la riposte aux maladies et aux événements de santé publique d’importance majeure au niveau national ou mondial.

La formation axée sur l’amélioration des compétences des participants dans le cadre actuel de leurs responsabilités et de leurs attentes, sera subdivisée en trois ateliers et deux projets aux postes de travail.

Les objectifs de ces apprentissages sont d’augmenter l’appréciation du rôle des donnés dans le domaine de la surveillance de la santé communautaire auprès des agents de santé publique, d’améliorer la collecte de données de base de surveillance et d’analyse, l’interprétation  ainsi  que la communication et améliorer la qualité et l’améliorer la qualité et l’utilisation des données de surveillances pour le dépistage des maladies et des flambées épidémiologiques.

Entre autres objectifs, nous pouvons citer aussi l’amélioration du partage et de la diffusion des informations sur la santé et enfin l’amélioration de la riposte aux événements de santé publique, y compris les enquêtes de cas et les enquêtes sur les flambées épidémiologiques.

Mounass Makoar







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion