fonds souverain

Les dirrigeants afircains ont souvent l’habitude d’importer des modéles économiques dans nos pays, souvent inopportuns pour le simple fait que les pays dont ces modéles et autres politiques sont copiés n’ont rien à voir avec nos pays et des contextes totalement différents.

C’est le cas de la décision du Chef de l’Etat, Macky Sall de créer un fond souverain pour les générations futures.

Une décision dont la pertinence laisse à désirer compte tenu de la pauvreté et de la montée des inégalités. Avant de vous préoccuper des générations futures, occupez-vous d’abord de la présente dont la majorité, vivant dans la pauvreté et la précarité, se cherche.

Si c’est pour copier le Norvége, sachez que ce pays a mis en place un fonds souverain; selon le QesTekki de ce 29 mai du député Mamadou Lamine Diallo, après avoir réussi trois conditions de base :

1. Un taux de pauvreté monétaire est insignifiant.

2. Des institutions de la République crédibles et qui fonctionnent normalement

3. Une économie qui possède un secteur industriel solide.

Et c’est seulement après, que le Norvége a pensé mettre en place un fonds souverain afin de se protéger du « mal hollandais ».

« Dès lors, comment expliquer aux six millions de Sénégalais qui vivent avec moins de 500 francs par jour chacun, selon la Banque Mondiale, sans dessert comme certainement dirait Macky Sall, qu’ils acceptent qu’une partie de leur argent provenant de leur pétrole et leur gaz naturel soit gardée pour le futur ? », une question importante du député à laquelle devait d’abord répondre Macky Sall.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion