ndiaya

Très remontée contre la réaction des autorités alors que son organisation, comme ils ont l’habitude de le faire chaque année, compter célébrer la journée de l’enfant africain commémorée chaque le 16 juin en mémoire du massacre des enfants de Soweto, la coordonnatrice de SOS Equilibre a fait une sortie pour dénoncer la léthargie des autorités pour une question aussi cruciale que celle des enfants.

En dehors d’une personnalité privée qui leur a accordé une petite subvention pour la communication, « aucune autorité, à qui nous avons d’ailleurs envoyé des courriers depuis des mois, n’ont répondu favorablement à nos demandes », nous explique la coordonnatrice du réseau SOS Equilibre, Ndeye Ndiaya Ndoye qui s’insurge contre cette attitude des autorités.

Vidéo…

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion