moussa sy

C’est hier que le Maire des Parcelles Assainies a fait face à la presse pour faire une déclaration officialisant son soutien (avec son parti l’ANC), au Président Macky Sall.

Devant une foule nombreuse composée de ses militants, le candidat malheureux à la Mairie de Dakar s’est vraiment lâché. « Au regard du Pse, du Pudc, de la bourse familiale, du pavage et des projets d’immeubles, sans oublier le stade municipal, nul ne peut refuser l’énorme travail abattu par le président Macky Sall. Même s’il y a des choses à parfaire », dira-t-il.

Avant de préciser, « le choix de Macky Sall porte aussi sur l’équilibre social, la paix dans le pays. Nous allons officialiser tout cela lors du Congrès des 8,9 et 10 novembre prochains. Tous les démembrements seront mis à contribution pour la réélection du Président Macky Sall ».

Et lister, « Promo Ville a fait 16 km de route aux Parcelles, construits 150 classes et un lycée pour un coût d’un milliard 400 millions F CFA. Sans oublier qu’un projet de building administratif va voir le jour à court terme avec un budget de 500 millions F CFA. Un hôpital de niveau 2 estimé à 08 milliards F CFA en 2019. Il y a les travaux d’assainissement qui ont coûté 800 millions F CFA et la commune a bénéficié d’un programme d’appui, le PACASEN d’un milliard trois cents millions F CFA ».

Un ralliement qui n’est pas gratuit. Selon une source du journal Walfdjri, le maire des Parcelles Assainies aurait fixer des conditions à Macky Sall pour son soutien.  « Moussa Sy accepte de rejoindre le camp présidentiel et se ranger derrière le ministre Amadou Ba. En contrepartie, il obtient le soutien du camp présidentiel lors des prochaines élections locales prévues après la présidentielle de 2019. Et  cela pour conserver son poste de maire. Amadou Ba renonce à lui disputer la mairie en 2019. C’est le deal », nous révéle la source.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion