FILE PHOTO: A boy takes part in a protest against the Israeli government's plan to deport African migrants, in Tel Aviv, Israel March 24, 2018. REUTERS/Corinna Kern/File Photo

Le gouvernement de Benyamin Nétanyahou a annoncé avoir trouvé une solution prévoyant le départ d’au moins 16 250 migrants africains vers des pays occidentaux.Le gouvernement israélien a annoncé, lundi 2 avril, avoir conclu un accord avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés concernant des milliers d’Africains entrés illégalement en Israël ces dernières années. Le projet prévoit « le départ d’au moins 16 250 migrants africains vers des pays occidentaux, tandis que l’Etat d’Israël réglera le statut de ceux qui resteront sur place », selon le communiqué du premier ministre, Benyamin Nétanyahou. Parmi les destinations évoquées figurent « des pays développés comme le Canada, l’Allemagne ou l’Italie ».

Des milliers de migrants africains devraient obtenir un statut leur permettant de légaliser leur situation en restant en Israël pendant au moins cinq années supplémentaires, précise le communiqué.

« L’accord que nous avons signé établit que pour chaque migrant qui quitte le pays, nous nous engageons à donner le statut de résident temporaire à un autre », a affirmé M. Nétanyahou lors d’une conférence de presse retransmise à la télévision.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion