IMG_20171022_153743

L’hôtel Le Virage de la commune de Ngor, a abrité ce vendredi 20 octobre 2017, un Atelier
de Préparation des Jeunes à la Rencontre de Haut Niveau, pour Mettre Fin au Mariage des
Enfants.
Prévu pour deux jours (20-21 octobre), et organisé par le Bureau Afrique de l’Ouest et du Centre, de Plan International, cette rencontre qui réunit plus de vingt participants , tous des
jeunes, garçons et filles, âgés entre 15 – 25 ans, sélectionnés pour leur activisme dans le
domaine des droits de l’homme et en particulier les droits des filles et le mariage des enfants
et issus de douze pays, d’Afrique de l’Ouest et du Centre(notamment, le Benin, le Cameroun , le Niger, la Guinée Conakry, la Sierra Leone, le Mali, le Burkina Faso, le Togo, la République
Centrafricaine, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Sénégal pays hôte).
Vise à renforcer leurs capacités pour un plaidoyer plus fort contre le mariage des enfants.
Et dont les résultats attendus sont de comprendre les stratégies nécessaires pour continuer le
plaidoyer et l’influence autour du mariage des enfants ; Partager avec leurs pairs, les
connaissances acquises au cours de l’atelier préparatoire pour poursuivre le combat sur le
mariage des enfants ; Suivre l’application des engagements clés pris par leurs pays respectifs
durant la réunion de haut niveau ; Prendre des initiatives novatrices pour faire reculer le taux
sur le mariage des enfants. Mais également comprendre comment le mariage des enfants est
un problème fondé sur des normes et des stéréotypes sociaux néfastes, qui nécessite la
transformation des causes profondes des inégalités entre les sexes………..
C’est pourquoi, Monsieur……..Directeur du Bureau régional Afrique de l’Ouest et Centre de
Plan International, a affirmé dans son intervention qu’il faut : « faire en sorte que les enfants et les jeunes, puissent avoir de l’espace qu’il faut, pour s’exprimer ». Car selon lui : « on ne peut éradiquer ce fléau qui est le mariage des enfants, sans les impliquer » et de continuer : « on doit écouter leurs voix, parce qu’ils sont concernés…… ».
Rappelons que 15 millions de filles dans le monde sont touchés par le mariage des enfants, un
chiffre alarmant qui fait froid au dos, et dont le continent africain paye le lourd tribu, comme
l’a si bien martelé Madame Awa Faly BA, de Plan International : « La région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre présente les taux de prévalence les plus élevés en Afrique et le
deuxième le plus élevé du monde (derrière l’Asie du Sud). Et de poursuivre : « les cinq pays
les plus touchés au monde sont dans cette région : 76% au Niger, 68% en République Centrafricaine et au Tchad, 55% au Mali et 52 % en République de Guinée. Et de conclure par
le Sénégal qui a un taux de prévalence du mariage des enfants de 32%.
Il y eut plusieurs sessions de formation, présentées et animées par les experts et consultants
de Plan International , de World Vision, de Girls Not Brides, dans cette jolie salle de l’hôtel le
Virage, avec des thèmes variés et pertinents (Pourquoi sommes – nous la ? Aperçu sur le
mariage des enfants – …….).
La plupart des réponses apportées par les participants (enfants et jeunes) à la question de
savoir : Les Causes du Mariage des Enfants ? Sont : Pauvreté, An alphabétisation et croyance des parents.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion