ndiaye kanté

Vouloir « sortir les femmes de leur « isolement » dans ce pays du Sahel », en bandoulière, Djénébou Ndiaye Kanté est la seule femme candidate à la présidentielle malienne. Qui est cette femme? Pourquoi veut-elle briguer les suffrages des maliennes et maliens? Quels sont ses défis? Allons à la découverte de cette femme d’affaires qui s’est lancée dans la course à l’élection présidentielle du 29 juillet, où elle affrontera plus d’une vingtaine d’hommes.

Mme Ndiaye, active dans le secteur immobilier, est jusqu’ici peu connue du grand public pour avoir vécu pendant longtemps en Centrafrique, où elle a fait fortune.

Rentrée au Mali, il y a juste une dizaine d’années, Djénébou, qui était très proche de l’ancien président centreafricain, François Bozizé et de son épouse, se dit « préoccupée » par ses « sœurs maliennes ».

« Les femmes au Mali sont isolées parce qu’éloignées de la politique. Or, aujourd’hui, il n’y pas de différence entre un homme et une femme. Ce que l’homme peut faire, la femme peut le faire », telles sont ses convictions.

Révoltée, elle l’est, mais contre ces hommes qui gouvernent son pays.

« Je suis candidate parce que je suis révoltée. Les hommes qui sont là ne pensent qu’à eux-mêmes, pas au pays », a déclaré la dame âgée de 55 ans.

Une candidature féminine à la présidentielle malienne dont la campagne débutera ce 7 juillet, trouve toute sa pertinence dans la mesure où elle pourrait contribuer à sortir le pays de la crise par le retour à la sécurité pour restaurer la cohésion nationale et instaurer une nouvelle dynamique du développement. Ce en mobilisant autour de sa personne, tout ce que le Mali compte comme femmes accomplies, mais aussi toutes les énergies constructives et productives du Mali, du Nord au Sud.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion