14937928-20521403

Le Premier ministre Mahammed Dionne salue « le leadership » de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS) qui permis à l’Etat, selon lui, d’arriver à « des résultats tangibles » en ce qui concerne la baisse des prix des denrées alimentaires et la maîtrise de l’inflation.
M. Dionne a rencontré mardi une délégation de l’UNACOIS, « dans le cadre de la concertation permanente (…) entre l’Etat et ses partenaires sociaux », selon un communiqué du ministre, porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
A l’occasion de cette rencontre, écrit M. Guèye, le chef du gouvernement « a (…) salué le leadership et l’engagement de l’UNACOIS aux côtés de l’Etat, qui ont permis, durant la période 2012-2017, d’aboutir à des résultats tangibles portant sur la baisse des prix des denrées (riz, sucre, huile), la maîtrise de l’inflation et l’absence de pénuries ».
Grâce à sa collaboration avec le gouvernement, cette association de commerçants a facilité un « approvisionnement correct des marchés en produits de grande consommation », un « gel des importations d’oignons, de pommes de terre et de carottes, pour appuyer fortement la production locale ».
Le Premier ministre « a mis en exergue le dynamisme du partenariat entre l’Etat du Sénégal et l’UNACOIS » et a souligné « la nécessité d’en assurer un suivi constant et une évaluation permanente », rapporte Seydou Guèye.
Il affirme que Mahammed Dionne « s’est réjoui de l’ambition de l’UNACOIS de s’impliquer dans la mise en œuvre des projets et programmes du Plan Sénégal émergent, à travers notamment la modernisation des marchés ».
Lors de la rencontre tenue en présence de plusieurs membres du gouvernement, M. Dionne a également loué la contribution des commerçants et industriels à « l’organisation de la commercialisation de la production agricole », au « financement des projets des femmes » et au « développement de l’entreprenariat local ».
Selon le Premier ministre, 2,5 milliards de francs CFA ont été « dégagés » pour financer le Programme d’appui au secteur informel et aider à « la mise à niveau des entreprises » du secteur privé.






Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion