s amin

Ecrivain mondialement connu, l’un des grands théoriciens de l’alter-mondialisme et un des fondateurs du forum social mondial, Samir Amin est décédé hier, dimanche, à Paris.

Une disparition qui laisse orphelins tous les militants du combat pour la dignité de l’Afrique, du tiers monde et des plus démunis.

Économiste émérite, de dimension internationale avérée, intellectuel fécond et engagé, militant infatigable de la cause des peuples, avec le rappel à Dieu de Samir Amin, c’est la pensée économique contemporaine qui perd une de ses illustres figures.

L’homme, très généreux qui avait mis à la disposition des africains et du Sénégal, sa bibliothèque personnelle riche en œuvres essentiellement consacrées aux questions liées au développement économique et social mais aussi environnemental du continent africain, laisse un héritage intellectuel immense.

Le militant altermondialiste était aussi connu pour sa position très critique vis-à-vis des institutions financières internationales, sa conviction a toujours été que la banque mondiale est à la solde des Etats Unis, de l’Union Européenne et du Japon.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion