E O Wagne

C’est du 19 au 21 mai 2017 que va se tenir à Kaolack, la 4ème édition du Festival International de l’APECE pour les Enfants (FIAPE), sous le thème est «Enfant-Education-Sécurité », un festival qui verra la participation de 300  enfants âgés de  07 à 16 ans.

Une initiative de cette année, les activités seront décentralisées, car en plus du lancement qui a été fait ce samedi dans le cadre du Théâtre de verdure de la ville de Pikine, des activités seront aussi décentralisées, lors du festival, dans d’autres localités afin de renforcer le partenariat existant entre l’ACEPE  et d’autres acteurs culturels du Sénégal.

Conscient du fait que les enfants représentent une couche sociale  importante pour une nation, le promoteur du FIAPE, El Hadji Omar Wagne considère, qu’«  ils méritent beaucoup de considération  afin de les préparer à assumer  de futures responsabilités politiques est sociales ».

Selon lui, même si de façon différencié et selon les sociétés et les cultures les enfants occupent des places différentes, il existe  une constance, à savoir, « de façon partagée et universelle, les enfants représentent la richesse d’une nation, la continuité  de l’humanité et la relève des  générations précédentes ».

Cependant, au vu de plusieurs problèmes qui caractérise le monde actuellement, « l’enfant n’arrive plus parfois à se positionner et à jouir de son statut d’enfant caractérisé par la liberté, le loisir, la découverte ».

D’où la pertinence de ce festival, répondant à un besoin  de l’APECE d’être un cadre épanouissement, d’expression et d’éducation des enfants.

 Pour rappel, l’APECE, mise sur pied en Juin 2011, a pour objectif de promouvoir la culture sous toutes ses formes ; développer et vulgariser des activités socio-éducatives et sportives ; participer au développement par le biais de l’éducation, de la culture, de l’agriculture, de l’élevage, de la santé communautaire et de l’action sociale ; former dans le domaine des activités de techniques manuelles, de la sensibilisation (sur la santé, l’éducation, l’environnement à travers le théâtre), avec un domaine d’intervention est varié.

Depuis sa création, l’association intervient dans l’encadrement et la protection des enfants, la formation et l’encadrement des jeunes et des femmes dans le volet éducatif, sportif, culturel, et sanitaire.

Mounass Makoar







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion