20180511_234218

L’honorable député, par ailleurs, Président  du parlment de la CEDAO, Moustapha Cissé Lo a procédé, ce matin, au lancement à Abuja , les travaux de la première session ordinaire de l’année 2018 de son institution. Le projet de programme de travail des commissions mixtes, des commissions permanentes et des commissions ad hoc est au menu du rendez-vous des parlementaires  qui se déroule du  10 au 30 Mai dans la capitale Nigériane.
Dans son allocation, il a fait un bref rappel des activités de l’institution. « Le Parlement de la CEDEAO a entamé l’année 2018 par le forum parlementaire et la session extraordinaire tenus dans la période du 11 au 22 février 2018 à Dakar. Le forum a permis d’échanger sur un thème d’actualités portant sur « les enjeux et défis de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO et la problématique de la migration».Cissé Lo de poursuivre « C’est dans cet esprit, que nous nous sommes rendus le 23 avril dernier à Karang- la frontière Sénégal-Gambie, pour palper la réalité de l’application des protocoles sur la libre circulation des personnes et des biens. La session extraordinaire, quant à elle, a permis d’adopter le programme annuel de l’année 2018 et d’adopter une résolution sur la libre circulation des personnes et des biens et la migration. Depuis lors, l’action internationale du Parlement est allée de pair avec la poursuite des activités pour l’exécution du programme annuel du Parlement ».A noter aussi que « la tenue des deux premières réunions délocalisées de l’année à Dakar, Sénégal, du 11 au 15 avril 2018 et à Banjul du 24 au 28 avril 2018 a été couronnée de succès. Je félicite les députés des pays qui ont accueilli ces réunions et l’ensemble des députés membres des commissions mixtes pour leur assiduité aux travaux dont les rapports seront examinés par la plénière au cours de cette session ».
« Au cours de la session extraordinaire de Février 2018, nous avons adopté un ambitieux programme d’activités qui s’exécute actuellement au pas de charge. Il convient de relever, outre l’organisation des réunions délocalisées, la mise en œuvre prochaine de l’une des importantes prérogatives du Parlement communautaire, à savoir, les activités de contrôle des agences et programmes de la Communauté », souligne Moustapha Cissé Lô.
 Le Président Moustapha Cissé Lo s’est, par ailleurs, félicité de la signature de l’accord de la ZLECA. « Sur le plan international, je salue le lancement de la mise sur pied d’une zone de libre-échange continentale africaine, qui a recueilli, le 21 mars 2018, les signatures de plus de quarante pays africains, ayant adopté une convention cadre portant création de ladite zone et exprimé leur engagement à s’approprier les politiques et les procédures susceptibles de faire aboutir ce projet africain ambitieux et prometteur. Même si quelques pays qui ont des réserves ne rejoignent pas le projet, tels que le Nigéria, le Burundi, Érythrée, la Namibie et la Sierra-Leone, il s’agit d’un pas gigantesque vers l’intégration économique et commerciale du Continent. Tout le défi réside désormais dans la mise en œuvre de ce marché commun interafricain ».
Le Parlement de la CEDEAO, toujours dans sa politique d’intégration, a invité le Maroc à prendre part à cette session ordinaire. Le royaume chérifien est représenté par les vice-présidents de la chambre des représentants, l’Honorable Rachid EL ABDI et l’Honorable Amina Maelainine.
Rappelons  que cette première session ordinaire de l’année 2018 du parlement se poursuit, à Abuja au Nigeria, jusqu’au 30 de ce mois.






Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion