riz-vallée-710x434

Une mission de l’Assemblée nationale a effectué une tournée dans la Vallée du Fleuve Sénégal (VFS) à l’issue de laquelle l’honorable député Ndèye Fatou Diouf s’est ouverte sur ce qu’elle a pu observer ce samedi.

« Nous sommes passés par Podor, Dagana, Diawara, la Compagnie sucrière. Et arrivés au niveau de la Vallée, nous avons constaté que le riz local est bien plus riche que le riz importé », a-t-elle déclaré, avant d’inviter les Sénégalais à consommer local. « Ce que nous avons vu au niveau de la vallée du fleuve Sénégal est une alerte pour tous les Sénégalais, à la suite de l’appel lancé par le chef de l’Etat concernant l’autosuffisance en riz. A notre grand bonheur, nous avons remarqué qu’à ce niveau, les producteurs sont en train de jouer leur partition ». La délégation parlementaire s’est rendue compte qu’à la vallée, il y a du riz entier et du riz brisé et qu’ « on n’y trouve aucun débris. C’est du riz bien calibré et propre! ». Selon Mme Ndèye Fatou Diouf, « nous ne devons pas oublier qu’il y a une urgence ; ce n’est pas pour rien que le président Macky Sall a fait une déclaration pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire ».

L’honorable députée est aussi consciente du fait que d’ici peu de temps, il sera difficile d’obtenir du riz en provenance de l’extérieur. Bientôt, comme l’avait souligné le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Papa Abdoulaye Seck qui faisait face aux députés, « chaque pays aura besoin de consommer ce qu’il produit et les pays comme la Chine et la Taïlande ne pourront plus exporter du riz ».

Mme Ndèye Fatou Diouf a fait savoir que les producteurs de riz au Sénégal sont à 10 milliards de demande de prêts pour la saison 2015. Et, pour qu’ils fassent preuve d’efficacité et de compétitivité, il faut qu’on les aide à liquider leurs stocks actuels ; que les Sénégalais les achètent étant entendu que le riz de la vallée est de meilleure qualité. « Pour contribuer à l’émergence du pays, le président Macky Sall a injecté beaucoup d’argent dans l’Agriculture et l’Elevage. En retour, les consommateurs doivent suivre pour accompagner cette politique de développement agricole… »




Réactions

Donnez votre opinion