cedeao

L’hôtel Radison Blu de Dakar, a abrité ce mercredi, un forum sous régional, organisé par le Centre   pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (ECREEE), dont le siège se trouve au Cap- Vert. Cette importante manifestation, prévue pour trois jours (11 – 13), et qui a pour thème : « Energies Renouvelables et Efficacité Energétique en Afrique de l’Ouest : des Plans à l’Action », a vu la participation d’éminentes personnalités , dont le Commissaire de la CEDEAO, Chargé de l’Energie et des Mines, des représentants des ministères en charge de l’énergie de tous les Etats membres de la CEDEAO, mais aussi de la Mauritanie, et trois Etats de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), à savoir le Tchad, le Cameroun et la République Centrafricaine (RCA), des agences d’électrification rurale, des services publics d’électricité, des institutions financières, d’investisseurs, des groupes de la société civile et des universités……….

Durant ces trois jours, les participants auront à discuter et débattre sur plusieurs questions, notamment, celle liée au faible accès à l’électricité, à une faible consommation d’énergie par habitant, une forte dépendance envers la biomasse comme source d’énergie, l’insécurité énergétique et la disparité en matière d’énergie entre les populations urbaines et rurales. Malgré les efforts   consentis par les gouvernements, la société civile et le secteur privé, dans la région CEDEAO.

C’est pourquoi dans son discours, le Docteur Morlaye BANGOURA, Commissaire de la CEDEAO, Chargé de l’Energie et des Mines, a salué le progrès combien important des Etats membres de la CEDEAO, réalisé dans leurs Propectus d’Investissement, qui regroupe la Politique des Energies Renouvelables de la CEDEAO (EREP) et la Politique d’Efficacité Energétique de la CEDEAO (EEEP), qui ont été adoptées par la conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO en juillet 2013, ainsi que l’Initiative Energie Durable Pour Tous (SE4ll) dans la l’espace CEDEAO. Ce dernier permettra d’identifier et développer un ensemble de programmes et projets réalisables permettant aux Etats membres d’atteindre leurs objectifs et déterminer les besoins de financement pour les projets, en capital, en assistance technique   et en renforcement de capacité. Car ils visent à contribuer à la réalisation des objectifs régionaux d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et d’accès à l’énergie d’ici 2020 et 2030.

En ce qui concerne l’efficacité énergétique, Le Docteur BANGOURA, a rappelé que «l’objectif est de mettre en œuvre les mesures permettant de libérer une capacité de production de 200 mégawatts , d’ici 2020 et de doubler le taux d’amélioration de l’efficacité énergétique d’ici 2030 ».

Mais d’autres questions seront prises en compte , comme le Corridor Solaire d’Afrique de l’Ouest, l’accès aux services d’électricité à travers les systèmes solaires isolés, les réussites, obstacles et approches innovantes en matière de financement des investissements du secteur privé dans des systèmes solaires autonomes………………

C’est dans le même sillage d’idée, que Monsieur Mohamed DIOP, Directeur de Cabinet au Ministère des mines et de l’énergie, représentant son ministre de tutelle, a fait un bref résumé, sur la politique énergétique du président Macky SALL, inclut dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), avant de martelé : «  Notre continent souffre en parti d’un manque de politique en matière d’énergie renouvelable, ce qui justifie une partie de son retard économique ».

C’est pourquoi, ce forum a été conçu pour être , la première destination de partage de meilleures pratiques, de développement de solutions innovantes et d’établissement de nouveaux partenariat, selon le Secrétaire Exécutif de l’ECREEE.

Malick Bah







Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion