paludisme

C’est le district sanitaire de Kaolack qui sera à l’honneur ce 25 avril pour la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Paludisme, édition 2017. La cérémonie qui se tiendra à la « Cœur de Kaolack », sera célébrée sous le théme « En finir pour de bon avec le paludisme ».

La célébration de la JMP qui est une activité de mobilisation sociale, aura lieu dans toutes les 14 régions du Sénégal, en à croire les organisateurs, mais un focus sera fait sur la célébration officielle qui se passera à Kaolack. Les médias, par le billet de l’association des journalistes en santé, ont été interpelés pour une bonne participation à l’événement, mais au-delà, une meilleure implication au programme d’élimination du paludisme.

Lors de la face à face avec la presse dont l’objectif était de parler la célébration de la JMP 2017 qui sera présidée par le Ministre de la Santé et de l’Action sociale dans la région de Kaolack, a été une occasion pour les responsables du PNLP de présenter aux journalistes l’état des lieux de la lutte contre le paludisme visant l’élimination complète de la maladie à l’horizon 2030.

Selon Dr Gueye qui a fait la présentation, sur 100 motifs de consultation, seuls trois sont testés positifs du paludisme, le même chiffre est valable pour les cas de décès et 45% des cas détestés le sont dans la zone Sud et Sud-est. Et pour les Zones à fort taux de prévalences du paludisme, le traitement du Palu grave est gratuit.

Dr Omar Sarr, coordonnateur du PNLP, poste qu’il occupe depuis juin 2016 après avoir gravi les échelons de plusieurs programmes du secteur sanitaire depuis 1992, est revenu sur l’ «accélération du contrôle du paludisme vers la pré élimination en 2020 » qui a abouti à la baisse de l’incidence et la mortalité de moins de 75% par rapport à 2014, entre autres, ainsi que l’objectif d’«éliminer la transmission au niveau de la zone nord ».

«  Si tous les engagements de l’Etat et des partenaires sont respectés dans l’allocation budgétaire, nous aurons les moyens d’atteindre  les objectifs de pré élimination en 2020 et l’élimination complète en 2030 », a assuré le Coordonnateur, Dr Sarr.

Dans la même veine, Mme Beye, la responsable de la Communication au niveau du PNLP, est revenue sur l’« implication de toutes les parties prenantes, y compris les medias, pour l’atteinte de ces objectifs ».

Mounass Makoar







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion