a sow

Aliou Sow, un grand batisseur s’en est allé.
Un musulman. un homme bon. Un patriote. Un grand bâtisseur s’en est allé. Tout le peuple sénégalais lui rend hommage. Tellement l’homme aura marqué son temps et son époque. Par sa simplicité. Son accessibilité. Son humanisme. Toujours affable. Courtois. Sage.
Il avait une de ces générosités aussi légendaire que sa discrétion était exemplaire.
Il fut un bienfaiteur sans frontières. Il a respecté l’homme et l’a honoré en ayant toujours à l’esprit les saintes paroles d’Allah sur la noblesse de l’espèce humaine.
En tous temps, il accueillait les pauvres et les nécessiteux en sa demeure, réglait qui ses factures d’ordonnance qui ses problèmes de dépenses quotidiennes, toujours engagé aux côtés de sa communauté pour rendre à l’homme, son prochain ce qui fonde son humanité : sa dignité.
« L’homme n’est rien sans les hommes, il vient dans leurs mains et s’en va dans leurs mains ». Il est venu. Il est parti. Et laissera à jamais une population éplorée qui élèvera vers le Ciel des prières ferventes qui escorteront son âme vers le Paradis céleste.
Mais comme le disait Birago Diop « les morts ne sont jamais partis »
Aliou Sow est à jamais ancré dans nos cœurs et restera jusqu’à la fin des temps présents dans nos vies.
Son nom s’inscrit en lettres d’or au panthéon des héros de notre pays et son oeuvre le consacre à jamais meilleur entrepreneur social de son époque.
Qu’ Allah SWT l’accueille en son Paradis firdawsi.

Lu quelque part sur Facebook







Classés dans :,

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion