dyn001_original_500_353_pjpeg_2520752_ab96e560ee47dd8154a8605d33316733.2

Le meurtre du Français à Yoff Tonghor a ému plus d’un. En effet, Jean Pierre Albert Charles, qui vivait au Sénégal depuis une dizaine d’année, a été retrouvé dans la nuit du 29 au 30 mars, allongé, bâillonné, ligoté des pieds et des mains et abandonné par ses bourreaux qui ont «emporté un coffre-fort ».

L’enquête ouverte par la brigade de recherches de Faidherbe a révélé que «les auteurs de ce crime connaissaient leur victime ». Mieux, «ils seraient des habitués des lieux». Selon le journal «l’Observateur» qui donne l’information, l’exploitation de l’historique du téléphone du défunt à démontrer que le Français entretenait une certaine affinité avec les suspects arrêtés.

Les hommes du commandant Insa Seck, ont identifié et mis le grappin sur quatre (4) personnes présumées auteurs de ce crime. Il s’agit de deux (2) filles et de deux (2) garçons.







Classés dans :

Cet article a été écrit par Ajonews

Réactions

Donnez votre opinion