cisse-lo

« Sans moi, Macky Sall n’aurait jamais été président de la République » tels sont les propos outranciers lancés par le président du Parlement de la Cedeao lors de l’émission  » Quartier Général  » sur la TFM.

D’abord, il faut signaler que l’homme n’en est pas à sa première, il se singularise toujours par ses sorties au vitriol contre le camp présidentiel, son propre camp. Aimant fanfaronner toujours avec force de détails la lutte acharnée qu’il a menée pour défendre Macky Sall contre Wade et son régime, l’homme indispose. Son inamovibilité dans la ville sainte de Touba tant clamée s’est même effritee au vu des derniers résultats obtenus à cause de son manque d’humilité et de réserve. Son seul mérite est d’avoir été présent aux côtés du président aux premières heures de l’APR.

Ensuite, à une heure aussi cruciale qu’est la veille des présidentielles de 2019, où le président de la république a besoin de toutes les forces autour de lui, l’énergumène Moustapha Cissé Lo se permet de démissionner de toutes les instances dirigeantes de l’APR pour redevenir simple militant, il explique cette décision en raison de nombreuses frustrations et des multiples coups bas que ne cessent de lui porter de nouveaux aperistes. Pendant ce temps, des militants lamda de la première heure aussi engagés que lui dans les hameaux les plus reculés du pays, qui n’ont jamais bénéficié d’aucun poste continuent stoiquement à maintenir le cap.

Pourtant pour un homme qui n’a aucune instruction ni bagage intellectuel encore moins de base politique, la  rémunération de son engagement a été bien fructueuse. Député, membre du bureau de l’assemblée nationale et président du parlement de la CEDEAO, tant de postes qui lui sont revenus non pas par ses compétences mais par la seules loyauté et reconnaissance  du président Macky Sall.

Au final, le seul élément que semble oublier Cissé Lo est que le camarade Macky Sall de 2012 est devenu une institution, qu’il le veuille ou non. L’homme qu’il a soutenu est aujourd’hui le chef de l’État, vitrine de toute une Nation donc la bienséance voudrait qu’il s’adresse à lui avec un peu plus de respect et de diplomatie. Sinon, le président Macky Sall devrait prendre des mesures coercitives pour le bien des sénégalais en général et des militants de l’APR en général.

Par Cheikh Ibrahima DIALLO







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion