Et Pape Diouf humilia le Sénégal !


20180927_164557

Respect à toi Bruno fidèle serviteur de la Nation et digne fils du Sénégal. Votre existence n’a point été un regret pour nous. Mort les armes à la main, aujourd’hui, c’est toute une Nation qui s’est réduite à sa plus simple tristesse et qui s’incline devant votre mémoire en vous disant respectueusement ADIEU LE GRAND SERVITEUR DE LA PATRIE.

Mais triste est de s’apercevoir qu’au même moment où les cœurs et les drapeaux sont en bernes, nos esprits en lambeaux, pleurnichant tout doucement votre mort, Pape Diouf, Le leader de la génération consciente nous présente deux contre valeurs : Eudoxie Yao et Diaba Sora. L’une Ivoirienne et l’autre malienne. Connues sur la scène internationale pour leur pratique érotique et leur vulgarité. Leurs enchères communes, résident dans le fait qu’elles soient des spécialistes quand il s’agit d’exposer leurs parties profondes devant les médias et réseaux sociaux et leurs pratique du plus vieux métier du monde, en l’occurrence la prostitution.

Nous sommes au pays de la « Téranga », et le Sénégal n’a Jamais banni ses hôtes mais pour ces deux figures, on n’en veut pas! Et on dénonce énergiquement leur présence au Sénégal dans un tel contexte.

Eudoxie ce miroir de la perversion n’a rien à vendre à notre jeunesse qui est actuellement confrontée à un cancer des valeurs. Si ce n’est la perversion. Alors Pape Diouf, si tu ne peux pas apporter un aboutissement à cette décrépitude sociale, ne rajoute pas une autre corde à cette guitare déjà pleine à travers ton « Sabar Bercy » qui n’a rien de valeureux.

Pape Diouf leader de la «génération consciente», vous ne semblez pas être conscient de la portée de votre acte. Quelle jeunesse consciente voudrait d’une telle médiocrité. Quand on a grand-chose à offrir ses fans, on le comble par des mondanités perverses et basses.

Et pour Diaba Sora autrement appelée la Kim Kardashian de l’Afrique est connue pour sa vulgarité, et ses attitudes salaces pour qui l’argent n’est pas problème. De quoi se moquer de leurs pauvres concitoyens. Au vue de toute cette situation scandaleuse foncièrement avilissante pour l’image du Sénégal qui est sur le fond de la décadence, ¨Pape Diouf transforme le Sénégal aujourd’hui la capitale de la prostitution.

Un jeune qui normalement devait être conscient des enjeux de la culture sénégalaise, sort désormais par les fenêtres de l’histoire culturelle sénégalaise.

Si on jette le rétroviseur sénégalais, depuis l’indépendance, le Sénégal s’est toujours illustré dans l’émotion, et le folklore. Jamais notre jeunesse n’a pris sa ferme résolution d’œuvrer pour une cause sérieuse et durable. Au contraire on regarde confortablement dans les tribunes des nations défilées avec leurs innovations techniques qui servent le monde au monument ou au Sénégal, on se sert du monde.

Et ceci n’est qu’un premier de la perte extrême des valeurs. Et si on n’y prend pas garde, on assistera bientôt à la déperdition du Sénégal.

 

Par Mouhamed Rassoul Gueye 

Journaliste au quotidien Vox Populi







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion