5169083_3_ee1f_le-president-mohamed-abdel-aziz-lors-d-un_180373fe08df36415adbb172f1425dd9

Le projet de révision de la Constitution, élaboré en septembre-octobre, prévoit notamment une suppression du Sénat et une modification du drapeau national.
Les Mauritaniens ont commencé samedi 5 août à se prononcer par référendum sur une révision de la Constitution prévoyant notamment la suppression du Sénat et qui a été dénoncée par les principaux partis de l’opposition, lesquels appellent au boycott.

Après une campagne houleuse, émaillée de tensions voire de violences lors de manifestations de l’opposition, les bureaux de vote ont comme prévu ouvert à 7 heures, heure locale (9 heures, heure de Paris). Les résultats du scrutin dans ce vaste pays en grande partie désertique limitrophe du Sénégal, du Mali, de l’Algérie et du Sahara occidental sont attendus en début de semaine prochaine.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion