Elégie pour mon frère Habib FAYE (par Massamba Gueye)


mass

Cher ami, mon frère Habib,
Non tu n’es pas mort
Je refuse d’ouvrir les yeux
Ce matin …
Je refuse de voir ce jour
Triste sans soleil…
Sans toi Habib Faye…

Mes larmes engluent mes yeux
Je sais que la mort perd son temps
Essayant de t’effacer
De la terre de nos mémoires.
Elle ne peut contre ton éclat de rire
Ton talent, ton travail immense
RIEN !

Ta guitare elle est seule
Orpheline de tes doigts de fées
De tes doigts de virtuose
D’un doigtée sans pareil.
Ta guitare basse a donné
La force à la musique du
Super Etoile
Ton clavier a joué les rythmes de la vie
De bien d’autres orchestres du monde.

Mon cher ami, mon frère,
Je refuse
De croire que tu es parti
Comme ça, sans un coup de fil
Sans me redire tes projets
Pour une meilleure prise en charge
Des artistes du Sénégal.

Ta vie a été remplie et bien remplie.
Tu as la longévité qui ne consiste pas
À Vivre longtemps sur Terre
Mais à faire de œuvres éternelles.
Ce sera dur de t’enterrer mais il nous le faut
Pour que les charognards ne planent dessus ton corps
Pour que les charognards ne vivent de ta mort
Parce que juste nous t’aimons….
Repose-toi éternellement mon frère
Qu’Allah te Réserve le meilleur des Paradis.

Ton frère
Dr Massamba GUEYE « La bouche de l’Afrique »







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion