cancersenegal

La situation du cancer au Sénégal est alarmante, avec 700 à 800 décès par an. Et pourtant, l’information, l’engouement, l’émotion, la solidarité, et la prise en charge qui devraient être de mise sont très rares. Les populations ne sont pas sensibilisées ni informées, ni éduquées sur cette maladie mortelle ! Le cancer fait des ravage, il fait des victimes, il crée des orphelins, des veuves et des veufs, il met à l’écart tristement des hommes et des femmes en dehors de la communauté ! Bref, un fléau mortel, un grave problème de santé publique, la deuxième cause de mortalité chez les adultes au Sénégal. Pourtant on n’en parle pas beaucoup ! Ailleurs, l’incidence et la mortalité dues au cancer ont fortement diminué, au Sénégal elles augmentent, les malades bénéficient d’un timide soutien, et les frais médicaux restent inaccessibles ! Que faire ? Le cancer est très invasif et destructeur pour un individu, pour une société, pendant et même après que le traitement est terminé, la personne continue à se battre avec elle-même, en essayant de reconstruire tous les dommages causés par la chimiothérapie et la radiothérapie. C’est un long processus, pour les chanceux. Et pour les moins chanceux, en se multipliant de façon anarchique, les cellules cancéreuses donnent naissance à des tumeurs de plus en plus grosses qui se développent en envahissant puis détruisant les zones qui les entourent, jusqu’à ce que la mort sans suive… Triste !

Les interviews qui vont suivre nous fournissent un réel diagnostic du cancer au Sénégal, et  appellent chacun de nous à la responsabilité, à un devoir de solidarité, et d’attention, une attention pour soi et pour les malades ! Ecoutons-les!

Touneuf Mendy

Maimouna Makoar Diouf

Babacar Beuz Diedhiou







Classés dans :,

Cet article a été écrit par babacarbeuz

Réactions

Donnez votre opinion