ndella_madiordiouf-1

La cheftaine du Parti «Réconciliation Nationale pour l’Unité Africaine »(R.N.A.U), Ndèla Madior Diouf se dit très meurtrie par les derniers événements survenus à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et qui ont occasionné la mort, par balle, de l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène. La Présidente du «Réseau des radios Saphir», plaide pour un meilleur traitement des étudiants, ces alevins de l’intelligentsia sénégalaise.
Bourses dérisoires :
En 2018, comment peut-on donner à un étudiant une bourse de 36.000 F CFA ? Moi, étudiante en 1987, je perçais la même somme. Les internes des hôpitaux avaient 100.000 F CFA, les «faisant fonction interne» avaient, eux, 60.000 F CFA qu’on donnait par trimestre. En 2018, l’étudiant d’une manière générale, quelque soit la spécialité a toujours 36.000 F CFA comme bourse. Aucune évolution n’a été notée ce, depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui, au regard du contexte, l’étudiant doit avoir au moins une bourse de 75.000 F CFA. C’est tout le système éducatif et l’environnement d’accompagnement (hébergement, restauration, transport, etc.) qui doivent être revus et corrigés. Nos universités et, principalement, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, doivent évoluer en hauteur, vu la croissance exponentielle du nombre d’étudiants qu’elles reçoivent annuellement.

Le rôle que doit jouer le Président Macky, produit de l’UCAD…

Le Président de la République Macky Sall, en tant qu’ancien étudiant et pensionnaire de l’UCAD, ayant connu bien la «Cloire de la Mort» et les amphithéâtres remplis de monde, devait transformer cette université en hauteur (comme je le dis, en haut). Les immeubles ou pavillons devaient être des R+10. Aujourd’hui, on devait parler des «Grands Chantiers de l’UCAD ». On doit investir davantage sur l’éducation universitaire et la formation professionnelle. Cela seul, peut régler le problème de l’emploi des jeunes. Le problème des bourses qui alimente la chronique n’est qu’un aspect indispensable qui doit être définitivement réglé.

Sur la mort de l’étudiant Fallou Sène

C’est avec beaucoup d’émotion et de peine que j’ai appris la mort cruelle de ce jeune sérère à la fleur de l’âge qui réclamait son du, sa bourse de 36.000 F CFA. J’attends des sanctions extrêmement sévères pour que pareils scénarios ne se reproduisent plus. Le Président de la République doit réparer cet incident à la dimension de cette perte si cruelle .Un jeune qui vient de se marier, père d’un enfant, surpris par une balle réelle Je pense que la Gendarmerie et la Police doivent apprendre à encadrer les grévistes. Ce qui vient de se passer est vraiment insupportable .Un entretien psychologique est plus qu’indispensable durant les recrutements. N’est pas policier ou gendarme qui veut. Dans ce Sénégal de 2018, pratiquement, tout est à refaire. Je demandé alors à Macky d’augmenter les bourses mais aussi de procéder à un toilettage de la banque de données des ayant-droits.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion