cmu-éléve

Sans une bonne santé, il est impossible pour l’élève de pouvoir réussir sa scolarité, aussi pour le Sénégal d’atteindre les résultats de ses politiques de ses politiques en matière d’éducation. Voila toute la pertinence de la mise en place d’un dispositif de prise en charge médicale des élèves à travers les mutuelles de santé, la CMU-Elève, qui entre dans le cadre du Programme d’Appui à la Qualité, à l’Equité et à la Transparence (PAQUET) et dont la cérémonie de lancement a eu lieu ce matin en présence des Ministres de la Santé et de l’Action sociale et celui de l’Education nationale.

L’atelier de deux jours organisé par l’Agence de la CMU, précédé de plusieurs rencontre de validation  des associations de parents d’élèves, d’inspections d’Académie des 14 régions du Sénégal, ainsi que les directions du Ministères de l’Education et de l’ACMU concernées, sera pour les différents participants

Ce nouveau régime d’assurance maladie destiné aux élèves de l’école publique sénégalaise, dans un premier temps, en attendant de « s’étendre dans les écoles privées et coranique ainsi que d’autres structures d’éducations non formelles», en à croire le Ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, est ouvert aux élèves des cycles élémentaire, moyen et secondaire qui pourront désormais bénéficier d’une prise en charge de leurs frais de santé, avec comme condition, l’affiliation de l’élève à la mutuelle de santé communautaire de sa commune de résidence ainsi qu’une cotisation mensuelle de 1000 FCFA.

A travers la CMU-Elève, l’élève-adhérent pourrait bénéficier dans les centre de santé, d’une prise en charge à hauteur de 80%  pour les soins ambulatoires (consultations, soins et petite chirurgie), les examens complémentaires, l’hospitalisation jusqu’à une durée de 7 jours, la maternité ainsi que les médicaments génériques, ainsi le parent ne contribuera qu’à hauteur de 20%.

Le Ministre de la Santé, Mme Awa Marie Coll Seck qui s’est réjoui des « nombreux efforts faits par l’Etat du Sénégal dans le cadre de la CMU » et qui est revenue sur les secteurs sanitaires dans lesquels la gratuité médicale est effective avec la mise en place de plus de 600 mutuelles de santé, a estimé que « le Sénégal a encore beaucoup de défis à relever dont celui de la prise en charge de la tranche d’âges des élèves allant de l’élémentaire jusqu’aux lycéens ».

« Et aujourd’hui, c’est CMU-Elève va offrir à ces derniers la possibilité de pouvoir adhérer aux mutuelles de santé de leur localité avec une cotisation de 1000 FCFA, moins que la cotisation initiale qui est de 3500 et ainsi soulager les enseignants et les parents afin d’atteindre une meilleure éducation nationale », a-t-elle poursuivi.

Rejoignant le Ministre de la Santé sur l’impact positif de la CMU-Elève sur les politiques d’éducation au Sénégal, dans le cadre du PAQUET, le Ministre de l’Education nationale a précisé que « ce nouveau régime va nous permettre d’améliorer la qualité des enseignement-apprentissages parce qu’un enfant en bonne santé et un enfant qui a de meilleurs performance scolaires ». Il ajoute, « c’est aussi un moyen d’assurer l’équité dans les écoles parce que touchant toutes les couches de la population et de gommer les disparités régionales de revenus avec un apport de 1000 FCFA, accessible à tous », non sans avoir souligner que leur plus grand défi aujourd’hui est celui de la mobilisation des communautés autour de ce programme.

Cependant, « la collaboration avec le ministère de la santé de la cadre de la CMU-Elève procède d’une approche multisectorielle et inclusive où tous les partenaires des services de l’école ainsi que les services déconcentrés de la santé ont été associés, ce qui constitue un gage de réussite pour ce programme », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le Ministre de la Santé a appelé les sénégalais à adhérer aux mutuelles de santé afin de pouvoir bénéficier des avantages de la couverture maladie universelle, à cet effet d’ailleurs, une campagne vient d’être lancée à travers la diffusion de sketchs de sensibilisation des populations, en à croire cette dernière.

Mounass Makoar







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion