Cissé Lo, fervent défenseur du parrainage…


cissé lo

En marge de la cérémonie d’ouverture de la Réunion délocalisée de la Commission Mixte de la CEDEAO, le Président du Parlement de l’institution sous régionale suscitée, M. Moustapha Cissé Lo,  a bien voulu se prononcer sur l’actualité politique nationale polluée par le débat controversé sur le parrainage.
Le premier vice-président de l’Assemblée Nationale du Sénégal prend, ainsi, position  en soutenant la thèse du pouvoir en place sur le parrainage non sans appeler à durcir les conditions pour être candidat à la Présidentielle.
Selon  l’honorable député Moustapha Cissé LO, « Le parrainage permettra d’éviter une pratique qui donne lieu à un nombre pléthorique de candidats qui n’ont aucune base politique comme,  c’était le cas lors des élections législatives où  il y avait 47 listes et que la plupart d’entre eux , de  grandes gueules devant l’éternel,  ont été repêchés par le système du plus fort reste ».
Et El Pistolero d’enfoncer : « Je suis d’avis e qu’il faut revoir ce système. Je demande que dans la loi en question, que soit bien mentionnée que la base des calculs soit : les 1 % des électeurs inscrits sur la liste de la dernière élection nationale. En ce qui concerne le système de contrôle et l’organe de contrôle, cela peut faire l’objet de débat et, ensuite, le Président de la République fera le décret d’application en fonction des consensus trouvés ».
Le baron du parti présidentiel dira, au finish : «Ma position sur le parrainage sera toujours celui de mon parti (ndlr : Alliance Pour la République(APR). Le parrainage n’est pas une nouveauté dans notre système démocratique. Au Mali, il faut  dix(10) députés, vous voyez-ça ! Il nous faut donc rationnaliser notre système. Il y a, aujourd’hui, un nombre pléthorique e partis politiques(299) dans notre pays. Il faut qu’on se regarde les yeux dans les yeux  et dire les choses comme telle».






Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion