Policemen and emergency service members stand in a blocked street in Paris centre after one person was killed and several injured by a man armed with a knife, who was shot dead by police in Paris on May 12, 2018. The attack took place near the city's main opera house. Police indicated that the attacker had been "overcome" and his motives are unknown. The man attacked five people with a knife, one of whom died, police said. Two were in serious condition and all the victims are in hospital.
 / AFP / Thomas SAMSON

L’homme qui a tué une personne et en a blessé quatre autres, samedi soir, dans le centre de Paris, avant d’être abattu par les forces de l’ordre, était un Français né en Tchétchénie en 1997. Il était fiché S.

Près de douze heures après l’attaque au couteau qui a eu lieu samedi 12 mai, rue Monsigny près de l’Opéra Garnier, dans le 2e arrondissement de Paris, l’assaillant a été identifié. Il s’agit d’un homme né en novembre 1997 en Tchétchénie, République musulmane russe du Caucase, théâtre de deux guerres dans les années 1990 et 2000.

Sans antécédent judiciaire, le jeune homme, naturalisé français en même temps que sa mère en 2010, était depuis l’été 2016 fiché S. Il était également inscrit au FSPRT, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation islamiste, mais « plutôt » en raison de « ses relations » que de « son propre comportement, ses agissements et prises de position », selon une source proche du dossier.

Ses parents et un ami en garde à vue

Tôt dans la journée de dimanche, les parents de l’assaillant ont été placés en garde à vue. Les chambres que la famille louait dans un meublé du XVIIIe arrondissement, ont été perquisitionnées, sans qu' »aucun élément incriminant » n’ait été trouvé, selon une source proche du dossier.

Une dizaine de policiers ont également effectué une perquisition au domicile d’un ses amis à Strasbourg. Les policiers ont quitté l’immeuble du quartier de L’Esplanade avec un homme menotté, qui portait un t-shirt noir avec l’inscription Grozny (capitale de la Tchéchénie) et le dessin d’une Kalachnikov dans le dos. Un deuxième homme a également été emmené par les policiers.

Samedi, peu avant 21 h, un passant âgé de 29 ans a été tué et quatre personnes blessées par le jeune homme armé d’un couteau muni d’une lame de 10 cm, près de l’Opéra, dans un quartier touristique de restaurants et théâtres.

Les blessés, âgés de 26 à 54 ans, sont hors de danger, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui a présidé dimanche matin une réunion d’état-major place Beauvau.

L’agresseur s’est dirigé vers les policiers arrivés rapidement sur les lieux et les a menacés en criant « Tire, tire, je vais te planter », selon des sources policières. Un agent a fait usage d’un pistolet à impulsion électrique pour le maîtriser, sans succès. Puis un deuxième policier lui a tiré dessus à deux reprises, le blessant mortellement.

L’attaque a été revendiquée par  le groupe État islamique (EI). Ce dernier a diffusé, dimanche, sur Telegram une vidéo sur laquelle un jeune homme présenté comme l’auteur de l’attentat prête allégeance à l’organisation terroriste. On y voit un jeune homme s’exprimant en français, portant une capuche et dont le bas du visage est caché par un tissu noir.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion