khouma-y en à marre

 Des chasseurs de primes qui opèrent un peu partout en Afrique et qui, au moment où les Sénégalais accomplissaient leur devoir citoyen, étaient en train d’animer des concerts hors de nos frontières, ont-ils une quelconque légitimité pour porter plainte au nom du peuple ? Le jeune responsable politique, Abdoulaye Khouma invite les «vrais patriotes» à répondre à cette question pour que les acteurs du Mouvement «Y en a marre» soient déboutés par le jury populaire.
 Convaincu que «ces pyromanes de Y en a marre avec des organisations comme la Raddho cherchent à mettre le feu au Sénégal depuis des années, comme ils l’ont fait au Burkina et un peu partout en Afrique Central», Abdoulaye Khouma leur apporte ainsi une réplique à la mesure de l’attaque. «Avec une vie rythmée par la quête de l’argent facile, le blanchiment avec l’affaire Diack, la drogue, l’escroquerie politique et les filles de mœurs légères, les mercenaires de Y en a marre sont prêt pour mener le Sénégal à l’abîme sans état d’âme». 
 Pour le jeune responsable «aperiste», il n’est pas question que le pays soit installé dans une éternelle campagne électorale. «Les élections législatives ce sont tenues le 30 Juillet passé. Elles sont terminées, c’est fini, il faut que les gens aillent travailler. On ne peut pas être en permanence dans les médias pour s’insulter de manière continue», a soutenu M. Khouma dans une déclaration rendue publique hier.
ajonews






Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion