Vers une hausse de la croissance des PDFR à 5,2%


fmi

« Dans le contexte d’une reprise économique mondiale et d’une remontée partielle des cours des produits de base, le taux de croissance moyen (pondéré) mesuré dans les PDFR devrait augmenter d’un demi-point en 2018, à 5,2 % », a annoncé une étude consacrée à l’analyse des évolutions et des perspectives macroéconomiques de ces pays par le FMI.

Concernant l’offre, elle indique que les facteurs soutenant l’accélération de la croissance sont le rebond de la production d’énergie en volume (Nigéria, République du Congo) et l’amélioration des conditions de sécheresse qui avaient pesé sur la production agricole (Kenya, Malawi et Zambie).

Selon le FMI, la croissance enregistrée dans les PDFR en 2017, 4,7 %, est « en hausse dans la plupart des pays du groupe par rapport à 2016 ».

« Les tendances générales masquent des différences prononcées entre exportateurs d’énergie (où la croissance s’est effondrée depuis 2014) ; exportateurs de matières premières hors énergie (MPHE) (où la croissance moyenne a avoisiné 4,5 % en 2016–17, contre près de 6 % plus tôt durant la décennie) ; et exportateurs diversifiés (où la croissance s’est maintenue aux alentours de 6,5 %, soutenue par la vigueur de la croissance dans les grands pays). »

Dans les États fragiles, l’étude évoque une croissance « généralement plus lente que dans les autres PDFR, comme l’avait déjà observé le FMI ».

Cette étude est la quatrième d’une série consacrée à l’analyse des évolutions et des perspectives macroéconomiques des pays en développement à faible revenu (PDFR). Les PDFR sont des pays membres du Fonds dont le revenu national brut (RNB) par habitant est inférieur à un certain seuil et dont les relations financières extérieures et les niveaux des indicateurs socioéconomiques sont insuffisants pour qu’ils accèdent au statut de pays émergents.

Le groupe des PDFR compte 59 pays et représente environ un cinquième de la population mondiale et 4 % de la production mondiale.







Classés dans :

Cet article a été écrit par ajonews

Réactions

Donnez votre opinion