South Korean Unification Minister Cho Myoung-gyon, left, poses with head of North Korean delegation Ri Son Gwon while shaking hands during their meeting at the Panmunjom in the Demilitarized Zone in Paju, South Korea, Tuesday, Jan. 9, 2018. Senior officials from the rival Koreas said Tuesday they would try to achieve a breakthrough in their long-strained ties as they sat for rare talks at the border to discuss how to cooperate in next month's Winter Olympics in the South and other issues. (Korea Pool via AP)

Pyongyang multiplie les gestes d’apaisement et veut participer aux Jeux Olympiques d’hiver, en février, en Corée du Sud.

Les délégations se sont retrouvées dans la « maison de la paix », au cœur du « village de la trêve » de Panmunjom, dans la zone démilitarisée qui divise la péninsule coréenne, mardi 9 janvier, pour les premiers entretiens de haut niveau entre les deux pays depuis décembre 2015.Menés côté sud-coréen par le ministre de l’unification Cho Myoung-gyon, et, côté nord-coréen, par le président de la commission pour la réunification pacifique, Ri Son-gwon, les envoyés ont discuté de la participation de la Corée du Nord aux Jeux olympiques (JO) de Pyeongchang, qui commencent le 9 février, ouvrant un espoir d’apaisement après des mois de vives tensions.L’atmosphère semblait relativement détendue. « Offrons au peuple un cadeau précieux pour le Nouvel An, a lancé le Nord-Coréen. On dit qu’un voyage entrepris à deux dure plus longtemps qu’un voyage solitaire. » M. Ri a émis l’espoir d’échanges « menés en toute sincérité et honnêteté pour donner des résultats précieux au peuple coréen ». « Le peuple souhaite ardemment voir le Nord et le Sud aller vers la paix et la réconciliation », a répondu le Sud-Coréen.La partie nord-coréenne a proposé de dépêcher son Comité national olympique, des athlètes, supporteurs, artistes, observateurs, une équipe de démonstration de taekwondo et des journalistes. Séoul en a profité pour demander des réunions des familles séparées par la guerre de Corée (1950-1953) autour du Nouvel An lunaire, le 16 février, pendant les JO.

 







Classés dans :

Cet article a été écrit par maimouna

Réactions

Donnez votre opinion